Connect with us

Deux passés dé contre Sainté, un abattage incroyable… Le nouveau Ibrahima Sissoko est arrivé

Deux passés dé contre Sainté, un abattage incroyable... Le nouveau Ibrahima Sissoko est arrivé

NOUVELLES

Deux passés dé contre Sainté, un abattage incroyable… Le nouveau Ibrahima Sissoko est arrivé


Au stade de la Meinau à Strasbourg,

Défenseur central en début de saison, milieu de terrain de formation et… souvent ailier droit dimanche ! Ibrahima Sissoko a bluffé tout son monde contre Saint-Etienne (5-1) en délivrant deux passes décisives. Sur deux centres parfaits, conclus par Gameiro (3-1, 69e) et Ajorque (4-1, 73e).

Au cours de cette après-midi magique pour le public de la Meinau, le n°27 bleu a aussi été à l’origine de l’ouverture du score alsacienne en obtenant le corner. Sans oublier toutes ses récupérations, percussions, passes dans le bon tempo etc. Bref, du vrai beau boulot pour un joueur qui avait énormément déçu ces dernières saisons.

« L’an dernier, j’avais eu un passage très difficile et un peu aussi il y a deux ans », a-t-il reconnu. C’est peu de le dire. L’ancien Brestois, arrivé à l’été 2018 avec le statut de promesse, avait fini par lasser ses propres supporters. Lent, peu inspiré, parfois coupable d’erreurs grossières, il concentrait même souvent les critiques de ce Racing irrégulier et frustrant.

« Un abattage athlétique et une grosse capacité de projection »

Mais tout ça, c’était avant. Depuis l’arrivée de Julien Stéphan à l’intersaison, le natif de Meaux, presque 24 ans, semble avoir retrouvé ses qualités. Le technicien y serait-il pour quelque chose ? « On a beaucoup parlé ensemble mais je ne pense pas plus avec lui qu’avec d’autres », réfute le coach en répétant néanmoins tout son attachement à un élément déjà apprécié par son prédécesseur Thierry Laurey. Qui, lui, n’en tirait pas toujours le meilleur.

« Il a un abattage athlétique et une grosse capacité de projection », détaille Stéphan, qui avait utilisé le joueur en défense centrale en tout de saison afin de faire face aux absences. « Il s’y était accommodé avec beaucoup de professionnalisme, avec un investissement total. » Avant de se blesser au genou et de manquer près d’un mois de compétition. Depuis son retour à Lens le 22 septembre, l’ancien international espoir a retrouvé son poste de prédilection, relayeur. Où il s’était déjà fait remarquer avec un but inscrit contre Lille trois jours plus tard.

Sissoko depuis son retour pic.twitter.com/uN6tkFndRA— Luc Sorgius (@LucSorgius) October 17, 2021

« Ibou nous apporte beaucoup. Il ratisse beaucoup et fait du bien au milieu de terrain. Je l’admire beaucoup », avoue Maxime Le Marchand, ravi de voir son partenaire discret et travailleur être « récompensé ». « C’est bien pour mes stats car c’est pas trop mon fort d’habitude », s’amuse l’intéressé, sans trouver de raison à son renouveau. Sinon une confiance retrouvée. « C’est sûr que ça va mieux de ce côté-là. Je savoure. Quand on est confiant, on est mieux physiquement et on joue plus libéré. J’aime bien aussi ce qu’on propose depuis le début de la saison, ce jeu me convient. » Ça se voit. Après bientôt 100 matchs de Ligue 1, le meilleur Sissoko est peut-être à venir.





Ссылка на источник

Continue Reading
You may also like...
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in NOUVELLES

To Top
error: Content is protected !!